Béné aux 37 km du TBM

Samedi 6 juillet 2013

Je décide de  récupérer mon dossard et d’aller voir la course des 15 km. Je retrouve Pierre-Yves, Maurice, Wilfrid et Hervé. En attendant l’arrivée, on en profite pour manger une crêpe. Je tiens à préciser que PY a préféré rester sage.

 

Dimanche 7 juillet 2013

JOUR J, le jour de ce Trail du Bout Du Monde que nous attendions depuis plusieurs mois. Depuis le début de la saison j’enchaîne les entraînements et les courses du week-end (nombre de trails : 17 dont mon plus grand trail de 26 km au Cloitre St Thégonnec).

7h45 : Je prends la direction de Plougonvelin pour prendre la navette qui nous amène sur le départ, au Vélodrome de Plouzané. Dans le car, je retrouve Sabine et son copain.

 

Nous sommes arrivés à Plouzané à 8h30 pour voir le départ des 57 km de PY et François.

Je retrouve mini blat (Marie). Elle est bénévole, elle récupère mes affaires. On discute et elle me demande si j’ai besoin de quelque chose. Super sympa.

Nadine et Maguy sont là aussi. Elles sont venues prendre des photos. Elles me réconfortent.

Je suis dans ma « bulle ». Le temps passe vite et c’est bientôt à nous ! Hop une photo de groupe et les Goélopeurs se dirigent vers la ligne de départ. Je retrouve Patrick. Il décide de se placer en fond de peloton. Chose que je ne fais jamais… mais là je me suis bien mis dans la tête que je partais pour 37 km et ce n’est pas rien !!

Je cours aux côtés de Patrick pendant quelques kilomètres et je me sens tellement bien que je décide de partir seule. Patrick me dit «  Vas y Béné, je vois que tu as des fourmis dans les jambes ». Ça y est je suis dans ma course. On rentre dans un bois, ma copine Val est là. Surprise de me voir.

Je cours avec Denis puis avec JP de la BLAT. On fait une dizaine de kilomètres ensemble. On papote. Allez je me sens encore bien et je décide de retrouver Eric (Epicure). C’est agréable de courir dans les bois.

On continue notre descente vers St-Anne. Je reconnais les chemins du Tech noz trail et des footings avec la Forres Team. J’entends des cris d’encouragements. Mes parents sont là. Mon père, appareil photo à la main et ma mère assise sur un banc. Elle me voit et me dit : « Allez Béné, envoie du steak » ! Val est là aussi.

 

J’arrive aux escaliers de St-Anne, ça bouchonne, ça rigole. J’en profite pour manger une barre de céréales.

Me voilà sur le sentier côtier, il fait beau et chaud.

Arrivée au Dellec, une collègue de boulot était venue encourager les coureurs avec sa petite famille. J’étais contente de moi car j’étais fraîche et je gérais bien ma course.

Sur le GR, je retrouve ma copine Françoise. Je pose pour une photo. Sylvie et Serge Lamour sont là aussi. Mon camelbak commençait à bien se vider mais je savais que le premier ravito n’était pas très loin.

 

Le phare du Minou. Val est assise sur le muret à prendre des photos et à asperger les coureurs. Elle m’encourage. Premier ravito : un bénévole m’aide à remplir mon camel. Mes parents sont là. Ils sont contents et ça se voit. Karine m’attend en haut des escaliers de Toulbroc’h qui amènent vers la plage de Trégana. Je connais moins cette partie là.

Un peu de route, on passe dans des quartiers de Locmaria Plouzané. Un homme propose une petite douche avec son jet d’eau. Ça fait du bien.

Une grosse côte, ça marche mais je décide de la faire en courant.

 

Passage à Trégana, Val est encore là. Beaucoup de personnes en terrasse des cafés, c’est l’heure de l’apéro.

Patricia et Monique m’encouragent.

 

2ème ravito : un garçon me remplit mon camelbak. Je prends un morceau de banane et un verre de coca. C’est un peu le bordel. Je ne m’attarde pas trop.

C’est repartit. Je cours avec une dame d’une cinquantaine d’années. Elle me dit «  Vous êtes fraiche ! ».

Ça me motive encore plus.

 

Arrivée sur la grande plage du Trez Hir, beaucoup de familles pique-niquent. Stéph Le Duc m’avait dit: "il faut que tu arrives fraîche à Plougonvelin." J’aperçois mes parents et grosse surprise : Nathalie des Koalas. Je ne l’ai pas vu depuis plus de 2 ans !! Elle se met à courir à mes côtés, excellent.

A la sortie de la plage, une grosse montée nous attend. Je rejoins un groupe, ça rigole bien mais je préfère rester concentrée dans ma course (conseil de mon pote Mick).

J’entre dans le fort de Bertheaume. Le panorama est magnifique. Il reste environ 8 km. Le sentier est très casse pattes avec des bosses. Je ne lâche rien. Je double des personnes et c’est motivant.

 

La Pointe St-Matthieu n’est plus très loin. Les spectateurs sont de plus en plus nombreux sur le GR.

L’arrivée est magique. Des coureurs craquent sur les derniers mètres. Les goélopeurs, la Forres Team m’encouragent. Je suis contente de mon temps (4h21). J’avais un seul objectif le finir après 10 semaines de préparation.

J’ai bu 4 litres d’eau, je suis trempée. Je récupère mon lot et retrouve Yann et Hervé. Ils sont allongés dans l’herbe pour attendre leur tour pour se faire masser. Je fais de même.

Au ravito final, je retrouve Christelle et Flora, bénévoles au ravito final. Elles me félicitent.

 

Je tiens à remercier mon coach Seb, les goélos du fractionné du mardi, les sorties avec la Blat, avec la team, mes parents et les amis venus nombreux.

BRAVO à tous les goélopeurs pour leur course. Mention spéciale à PY et Françoise sur les 57 km !

 

UN PEKAB !!!

Vous devez être connecté pour poster un commentaire