Le fractionné

La course à pied est un sport de liberté que chacun est libre de pratiquer à son niveau. Toutefois, il est intéressant de pouvoir donner à son corps les capacités de modifier ses allures afin d'adapter progressivement l'organisme à un effort plus soutenu. C'est le principe de base de l'entraînement dit fractionné. En effet, comme il est impossible, encore plus lorsque l'on est débutant, de courir très vite sur une très longue distance, la meilleure méthode va donc consister à fractionner son entraînement. Le fractionnement va correspondre à une alternance de phases de courses courtes et rapides et de phases de repos.

Accélération + Repos = Progression


Un bref historique

L'entraînement dit "par intervalle" a été inventé dans les années 1930 par deux physiologistes allemands, Woldemar Gerschler et Hans Reindell qui souhaitaient remplacer un entrainement uniquement quantitatif par un entraînement à la fois quantitatif et qualitatif.

Par la suite, ce sont de très grands entraîneurs et coureurs (comme le Tchèque Emile Zapotek) qui ont développé et vulgarisé le fractionné.

 

Pourquoi fractionner ?

Que ce soit sur le plan physiologique ou sur le plan technique, les profits de l'entrainement fractionné sont multiples. En effet, le fractionné va dans un premier temps vous permettre d'augmenter votre capacité à absorber de l'oxygène, c'est ce que l'on appelle votre VO2. Plus vous vous entrainez, plus vos poumons seront capables d'emmagasiner de l'oxygène et de le redistribuer à votre organisme et plus particulièrement à vos muscles. Cela vous permettra d'avoir des foulées plus légères car l'oxygène accumulé vous évitera d'avoir les jambes lourdes dès les premiers hectomètres.

Par ailleurs, plus vous serez capables d'accélérer, plus il vous sera possible de courir lentement en endurance. C'est logique puisque vous allez augmenter votre marge de manoeuvre. En effet lorsque l'on peu maintenir une vitesse de 14km/h pendant quelques minutes, courir plus longtemps à 10km/h devient plus facile et plus agréable. On peut ainsi courir plus longtemps sans se fatiguer et en progressant, toujours un peu plus rapidement.

En définitive, le fractionné va nous permettre :

  • d'améliorer notre VMA, c'est à dire de repousser le moment ou notre organisme devra passer en système anaérobie (dette d'oxygène)
  • d'améliorer notre technique de course ; gain en dynamisme et en réactivité au niveau des pieds, gain en élasticité et en vélocité concernant les foulées.

 

Pourquoi fractionner ?

Concrétement nos séances de fractionnés se feront sur une piste d'athlétisme.

Les séances seront adaptées :

  • à la capacité du coureur (on agira ici sur le temps / la vitesse de fractionné)
  • à l'objectif du coureur ; en effet on ne fractionne pas sur la même distance selon que notre objectif est un 10kms ou un marathon !

 

Précédent : l'échauffement

Suivant: la récupération

Vous devez être connecté pour poster un commentaire