Tendinite et alimentation

Les tendinites peuvent résulter de plusieurs causes parmi lesquelles le surentraînement ou encore un mauvais choix de matériel. Cependant, il ne faut pas négliger les causes alimentaires qui peuvent avoir plusieurs origines selon le Docteur Denis Richié auteur en janvier 1999 du "Guide nutritionnel des sports d'endurance, diététique et tendinites".

  • Une acidification de l'organisme aboutissant à une altération du tissu tendineux et facilitant la précipitation de certains déchets au sein même du tendon
  • La double provenance de l'acidité peut perturber l'équilibre acide-base de notre corps. L'acidité peut provenir :
    • des déchets produits suite à un effort intensif ou de longue durée
    • de l'alimentation

Par ailleurs, les études ont montrées que :

  • Les glucides favorisent la neutralisation des déchets acides. Une alimentation riche en glucides est donc bénéfique pour la récupération et en cas de tendinite.
  • Les rations hypercarnées (riches en protéines animales) sont responsables d'un état d'acidose. L'ingestion de portions de viande supérieures à 250 g/j contribue à la survenue des troubles d'acidose.

En pratique !

Il faudra limiter :

  • les aliments ou sources d'acidité (acide urique, oxalique, ...)
    • le tabac et l'alcool
    • les boissons riches en caféine et théine
    • les fruits : abricots et prunes
    • les légumes : asperges, artichauts, choux de Bruxelles, rhubarbes, oignons, cresson
    • les viandes rouges et grasses
    • la charcuterie
    • les fromages gras ainsi que ceux à pate dure
    • les assaisonnements acides : moutarde, vinaigre
    • les fruits secs : noix, noix de cajou, noix de pécan, cacahuète
    • les sodas
    • les bonbons, le miel, le sirop d'érable, le sucre, le chocolat
    • les eaux minérales acides : perrier, san pellegrino

Au contraire on cherchera à favoriser

  • une alimentation alcaline provenant 
    • des fruits exceptés les prunes et les abricots
    • du poisson
    • des viandes blanches
    • des légumes verts exceptés asperges, choux de Bruxelles et artichauts
    • des fruits cuits, en compote ou en purée
    • des légumes secs (lentilles)
    • des céréales complètes
    • du germe de blé
    • des laitages sucrés
  • la consommation d'acides gras polyinsaturés comme les omégas 3 & 6 fournis par le poisson, l'huile de colza, l'huile de noix, l'huile de pépin de raisin qui favorisent l'assouplissement des tendons.
 

L'alimentation devra s'accompagner :

  • d'une hydratation correcte (1.5 L à 2 L / jour) (une déshydratation favorise l'apparition d'acide urique)
  • d'une bonne hygiène bucco-dentaire car les foyers infectieux tels que les caries peuvent migrer au niveau des tendons
  • d'un échauffement approprié avant l'entraînement et d'étirements appropriés après
Vous devez être connecté pour poster un commentaire