La tendinite d'Achille

Définition

La tendinite ou tendon d'Achille ou tendinite achilléenne ou tendinopathie calcanéenne est une inflammation du tendon d'Achille.

 tendinite-achille.gif

Long de 15 cm et d'une épaisseur de 1.5 cm, ce tendon est la réunion des tendons des muscles jumeaux et soléaire (muscles du mollet). Elargit dans sa partie supérieure, le tendon d'Achille se rétrécit progressivement en allant vers le pied puis s'élargit à nouveau au moment de s'insérer sur la face postérieure du calcanéum (talon).


Symptômes

La douleur est le plus souvent ressentie au niveau du pied ou du talon. On peut considérer 4 niveaux de douleur :

  • la douleur survient après une activité sportive et disparaît progressivement
  • la douleur survient au début de l'entraînement et lors des états de fatigue
  • la douleur devient permanente à l'effort voire lors de la vie quotidienne
  • la douleur est extrême et peut aboutir à une rupture du tendon

 

Causes chez le coureur

Plusieurs facteurs peuvent être à l’origine d’un syndrome de l'essuie-glace :

  • L’utilisation de chaussures inappropriées ou trop usées
  • Un surentraînement ou trop de courses pieds nus
  • Une déshydration et / ou des erreurs d'alimentation
  • Un manque d'échauffement et un manque d'étirement des mollets 
  • D'autres causes d'ordre physiologique
    • un surpoids
    • une inégalité de longueur des jambes aboutissant à un déséquilibre des appuis

 

Examen

Le médecin réalisera un examen clinique comparatif et pourra confirmer le diagnostic par une échographie.

Eventuellement, il prescrira une IRM et / ou un bilan postural.

 

Traitements

Souvent le traitement commencera par du repos jusqu'à disparition totale de la douleur, repos éventuellement associé à un glaçage local et à la prise d'anti-inflamatoires par voie orale ou par application de gel.

Au besoin, il faudra peut-être procéder à des séances de kinésithérapie associant massages transversaux profonds et étirements. Des ondes de choc pourront être réalisées.

 

Prévention

  • Hydratation et échauffement adaptés à l’effort
  • Etirements des muscles du mollet (jumeaux et soléaire)
  • Port d'orthèses plantaires si nécessaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site